Le rôle des probiotiques

 

bacterieLes probiotiques sont des micro-organismes utiles qui constituent la flore buccale, intestinale et vaginale. Leur présence permet notamment de contrer la prolifération des micro-organismes nuisibles qui peuvent provoquer des maladies. Les probiotiques contribuent également à la digestion des aliments.

Dans un organisme sain, le tube digestif est colonisé par environ 100 000 milliards de bactéries appartenant à 400 espèces différentes. De 30 à 40 espèces de ces bactéries représentent 99 % de la flore qui forme un écosystème stable essentiel au maintien d’une bonne santé. Tout événement qui perturbe l’équilibre de la flore intestinale peut provoquer la maladie.

Les probiotiques agissent par 3 principaux mécanismes. Le premier consiste à moduler l’activité du systèmeimmunitaire intestinal. Les probiotiques renforcent l’immunité lorsqu’elle est faible, par exemple au moment du développement du système immunitaire chez l’enfant, ou de son vieillissement chez les personnes âgées. Ils diminuent également la suractivation du système immunitaire, notamment dans les cas d’allergies ou de maladies inflammatoires de l’intestin. En second lieu, les probiotiques augmentent la fonction de barrière de la muqueuse intestinale, par exemple en accentuant la production de mucus ou des anticorps. Finalement, les probiotiques ont des effets antimicrobiens directs, en prenant la place des bactéries pathogènes (du à la fermentation et putréfaction) et en empêchant leur adhésion aux parois intestinales.

Les bactéries qui composent notre flore intestinale sont en grande majorité nos amies!

  • elles assurent dans le côlon la digestion des aliments non encore transformés dans l'intestin grêle;
  • elles terminent la dégradation complète des aliments et l'élimination des déchets ( étape vitale sans laquelle notre organisme s'intoxiquerait très vite);
  • elles dégradent une partie du cholestérol , réduisant son taux;
  • elles améliorent la digestibilité des protéines ;
  • elles augmentent l'acidité de l'intestin, ce qui empêchent la croissance de nombreux germes;
  • elles produisent des ensymes ou des molécules indispensables à la réalisation de nombreuses réactions métaboliques;
  • elles facilitent l'assimilation des vitamines et minéraux;
  • elles synthétisent des vitamines B et K;
  • elles participent au renouvellement des cellules de l'intestin;
  • elles permettent d'activer les phyto-oestrogènes du traitement naturel lors de la ménopause ( les échecs sont souvent dus à une flore pertubée);
  • elles protègent l'organisme des souches pathogènes en les empêchant de se fixer sur la muqueuse ( c'est l'effet barrière );
  • elles renforcent le système immunitaire ainsi que toutes les muqueuses.

Bref  la flore en bonne santé favorise la prévention du cancer du côlon, le plus fréquent et l'un des plus meurtriers. Disposer d'une bonne flore réduit ce risque de diverses matières; la paroi cellulaire des bactéries lactique absorbe les substances cancérigènes ( produites lors de la cuisson à haute température entre autres ); cette même paroi active les globules blancs qui avalent les cellules cancéreuses.

Les bactéries lactiques comptent parmi les principaux probiotiques. Leur nom générique vient du fait qu’elles produisent de l’acide lactique. Elles comprennent, notamment, les lactobacilles (bactéries du genre Lactobacillus), les bifidobactéries (bactéries du genre Bifidobacterium) et certains streptocoques (bactéries du genre Streptococcus). Ce sont des bactéries de ce type qui servent généralement à la production du yogourt (Lactobacillus bulgaricus, Streptococcus thermophilus), de la choucroute, des légumes lactofermentés.

La levure de bière active (appelé Bjast riche en B12) est également un probiotique. Elle est constituée de champignons microscopiques, généralement de l’espèce Saccharomyces cerevisiae. Ces micro-organismes, qui ne sont pas pathogènes, digèrent le sucre et l’amidon des céréales, créant un milieu riche en protéines et en vitamines, principalement en vitamines B (il s’agit de l’une des plus importantes sources naturelles de thiamine, une vitamine B essentielle au métabolisme des hydrates de carbone et des gras).

Voici un documentaire sur le microbiote, ces bactéries qui nous gouvernent!