Le côlon, un organe méconnu

Le gros intestin, que l’on nomme côlon, remplit deux fonctions bien distinctes: l’élimination des déchets ainsi que la réabsorption  de l’eau et d’une partie des sels minéraux.

Jour après jour, le stress ainsi que les déchets et toxines liés à l’alimentation moderne, raffinée et pauvre en fibres, ralentissent la progression des aliments vers l’intestin et favorisent la putréfaction et la fermentation.

Voilà pourquoi l’irrigation du côlon s’avère si utile et efficace pour enlever les déchets du côlon longtemps accumulés.

Un appercu de la physiologie du côlon

Le gros intestin, ou côlon, constitue la dernière partie de l’appareil digestif. Ce gros boyau souple, dont la longueur correspond à peu près à 1.5 mètres (5 pieds). Le côlon comprend plusieurs sections:

  1. le caecum, point de jonction entre l’intestin grêle et le côlon et l’appendice, qui y est relié.
  2. le côlon ascendant, qui longe le côté droit de l’abdomen et qui s’arrête au-dessus du foie.
  3. le côlon transverse, qui passe au dessus du nombril et qui rejoint le flanc gauche du ventre.
  4. le côlon descendant, qui descend le long du côté gauche en s’incurvant vers le centre.
  5. le sigmoïde, extrémité en forme de «S» du côlon descendant.
  6. le rectum, qui constitue la partie terminale du côlon et qui s’ouvre sur l’extérieur par l’anus.

Le côlon ne constitue pas qu’un tube destiné à évacuer les déchets provenant de la digestion. Il sert également à assimiler une foule de sels minéraux ainsi que de l’eau; il héberge en outre une flore microbienne d’une importance capitale, dont les deux principaux rôles sont de détruire des bactéries pathogènes et fabriquer certaines vitamines. Toute perturbation de la flore intestinale représente un danger pour la santé. Comme le processus de la digestion dure normalement une vingtaine d’heures, nous devrions donc aller à la selle au moins une à deux fois par jour.